Accueil

  
  
Baseline
Baseline secondaire
  
  
Photo de personnes
Ensemble,
faisons avancer la radioprotection
Parce que les enjeux sont réels
assurez-vous d'être bien accompagnés !
Images d'un produit
  
Visuel 2012
Ensemble,
faisons avancer la radioprotection
L'IRSN est la référence en dosimétrie depuis plus de 50 ans et votre partenaire responsable
Images d'un produit
  
http://atoss200:83/fr-fr/PublishingImages/2013-INDUSTRIE-ACCUEILWEB.png
Ensemble,
faisons avancer la radioprotection
Parce que les enjeux sont réels
assurez-vous d'être bien accompagnés !
http://atoss200:83/SiteCollectionImages/slider-photoProduit1.png
  
  
  
  
  
Lien vers la page des produitsImage pour Dosimétrie individuelleImage pour Dosimétrie individuels (survol)
  
Lien vers la page des produitsImage pour Ambiance et environnementImage pour Ambiance et environnement (survol)
  
Lien vers la page des produitsImage pour Études de postesImage pour Études de postes
  
  
  
Contenu
Image et vidéo
  
10/12/2014Lien vers la publication complète

​Les mesures réalisées sur les dosimétres RPL de l'IRSN (97 595 mesures effectuées en 17 404 points répartis sur le territoire national) ont servi de base à l'étude de la variabilité spatiale du débit de dose gamma d'origine terrestre dans l'habitat en France.

Carte France débit dose gamma.png

  
26/09/2014Télécharger le PDF

Nouveau dosimètre RPL+

  
26/09/2014Télécharger le PDF

  
01/07/2014Télécharger le PDF

Nouveau design RPL Neutron.png

  
01/06/2014Télécharger la lettre d'information de la DGT

​Le 1er juillet 2014 verra l'entrée en vigueur de l'arrêté du 17 juillet 2013 relatif à la carte de suivi médical et au suivi dosimétrique des travailleurs exposés aux rayonnements ionisants. Cet arrêté renforce les dispositions relatives au suivi de l'exposition des travailleurs, notamment en ce qui concerne la carte de suivi médical, le rôle de l'employeur et celui du système SISERI. La Direction générale du travail vous informe des impacts liés à cette entrée en vigueur dans le courrier disponible en cliquant sur le lien ci-dessous.

MinTra.png

  
01/03/2014Télécharger le PDF

flyer IRSN-JANVIER 2014 couleurs dosi_V6- 2.png

  
01/03/2014Télécharger le PDF

flyer IRSN-JANVIER 2014 nouvelle étiquette_V6- 1.png

  
  
Contenu
  
19/03/2015
Secondes Journées Scientifiques du RP CIRKUS du 19 au 20 mars 2014 à Saint-Etienne
  
20/03/2015
Congrés de l'AFPPE du 20 au 22 mars 2015 au Futuroscope de Poitiers
  
Description
  
  

Dans le domaine dentaire, les pratiques d’imagerie (rétro alvéolaire, panoramique dentaire, téléradiographie, scanner...) imposent le suivi dosimétrique des personnes participant à la réalisation de ces actes. Le plus souvent, ce suivi est réalisé à l’aide d’un dosimètre «poitrine» changé chaque trimestre. Certaines études de poste montrent qu’un dosimètre «poitrine» mensuel est nécessaire. Le maintien du détecteur (film ou numérique) par l’opérateur peut engendrer des doses aux doigts telles qu’un suivi des extrémités avec un dosimètre bague peut être conseillé. Par ailleurs, la présence de dosimètre(s) d’ambiance est également préconisée pour mesurer la dose ambiante dans les zones de travail conformément aux exigences de la réglementation et des normes en vigueur.

Lien vers le détail du secteur d'activité "Dentaire"
  

L’exposition est généralement faible en radiologie conventionnelle mais sensiblement plus élevée en radiologie interventionnelle, cardiovasculaire par exemple. Une attention toute particulière doit également être réservée à la pratique des clichés au lit ou en bloc opératoire. Les personnes demeurant à proximité immédiate du malade pendant les actes de radiologie sont très souvent classées en catégorie A et bénéficient d’un suivi MENSUEL. Aussi, dans le domaine médical, le suivi poitrine sera réalisé avec des dosimètres poitrine mensuels ou trimestriels. En radiologie interventionnelle et au bloc opératoire, on préconisera en plus du suivi poitrine, des dosimètres complémentaires bague ou poignet pour le suivi de la dose aux extrémités ainsi qu’un dosimètre cristallin pour le suivi de la dose au niveau des yeux si nécessaire. Des dosimètres d’ambiance seront également utilisés pour mesurer la dose ambiante dans les zones de travail conformément aux exigences de la réglementation et des normes en vigueur. A noter qu’en radiothérapie, il peut être opportun d’utiliser des dosimètres individuels et / ou d’ambiance capables de mesurer la dose neutronique.

Lien vers le détail du secteur d'activité "Médical"
  

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​La réalisation d’image sur les animaux impose le suivi dosimétrique des personnes participant à la réalisation d​​e ces actes. À titre d’exemple et sous réserve de l’étude de postes de la ​​​​PCR, un vétérinaire pratiquant dans de bonnes conditions 500 actes par an doit porter un dosimètre « poitrine » qui doit être changé chaque trimestre. Il peut également être nécessaire de faire un suivi dosimétrique des extrémit​​​​és avec des dosimètres bagues ou poignet pour les personnes qui doivent souvent tenir les animaux avec les mains à proximité du faisceau primaire. Dans tous les cas, des dosimètres d’ambiance seront également utilisés pour mesurer la dose ambiante dans les zones de travail conformément aux exigences de la réglementation et des normes en vigueur.

Lien vers le détail du secteur d'activité "Vétérinaire"
  

Dans le domaine nucléaire, l’exposition aux rayonnements ionisant est directement liée aux postes de travail. Les Services de Protection Radiologique sont en charge des études aux postes de travail afin d’adapter les suivis dosimétriques individuels et d’ambiance. Ce suivi sera réalisé avec des dosimètres « poitrine » mensuels ou trimestriels adaptés au type de rayonnement : béta, X, gamma et éventuellement neutronique. Le travail en boite à gants par exemple nécessitera le port d’un dosimètre d’extrémités bague ou poignet. Des dosimètres d’ambiance seront également utilisés pour mesurer la dose ambiante dans les zones de travail conformément aux exigences de la réglementation et des normes en vigueur. Des dosimètres d’environnement peuvent également permettre la mesure de la dose totale en périphérie des installations.

Lien vers le détail du secteur d'activité "Nucléaire"
  

L’utilisation des rayonnements ionisants dans l’industrie est extrêmement diversifiée et le risque d’exposition dépend beaucoup des sources de rayonnements utilisées et des pratiques. Elle passe par des domaines aussi variés que :

  • La gammagraphie
  • La radiographie industrielle
  • L’instrumentation comme par exemple les jauges de niveau, d’épaisseur, de densité
  • Les détecteurs de fumée
  • La stérilisation d’aliments et de produits divers
  • L’hydrologie, comme par exemple la détection de fuite
  • La détermination des propriétés chimiques et physiques d’un sol en passant par la méthode de datation pour la détermination de l’âge d’un objet ancien
  • La détection de la présence de plomb dans les peintures qui se trouvent dans nos habitations.
  • Ici le risque d’exposition externe est plus ou moins élevé, c’est l’analyse du poste de travail de la personne exposée, effectuée par la personne compétente en radioprotection, qui pourra le déterminer au mieux. Les personnes suivies porteront un dosimètre de poitrine mensuel ou trimestriel, adapté si nécessaire à l’exposition au rayonnement neutronique. Des dosimètres complémentaires d’extrémités (bagues ou poignet) sont préconisés en cas d’exposition des mains, et pour le cristallin en cas d’exposition au niveau des yeux ou du visage. Des dosimètres d’ambiance seront également utilisés pour mesurer la dose ambiante dans les zones de travail conformément aux exigences de la réglementation et des normes en vigueur.

    Lien vers le détail du secteur d'activité "Industrie"
      

    Dans le domaine de la recherche, le risque d’exposition aux rayonnements ionisants dépend beaucoup des sources de rayonnements utilisées et des pratiques mises en œuvre. Que ce soit dans le domaine agronomique, industriel ou médical, les sources de rayonnement utilisées peuvent émettre différents types de rayonnements (X, bêta, gamma, neutron), avoir des activités et des énergies très diverses (de quelques keV à plusieurs dizaines de MeV). Leurs formes peuvent également être très variées (sources solides, liquides, gazeuses, générateurs électriques, accélérateurs). Aussi, ce sont les analyses de poste, au cas par cas, qui permettront d’évaluer le risque et donc le suivi dosimétrique. Le suivi poitrine sera réalisé avec des dosimètres poitrine mensuels ou trimestriels. Si nécessaire, on préconisera en plus du suivi poitrine, des dosimètres complémentaires bague ou poignet pour le suivi de la dose aux extrémités ou cristallin pour le suivi de la dose au niveau des yeux. Des dosimètres d’ambiance seront également utilisés pour mesurer la dose ambiante dans les zones de travail conformément aux exigences de la réglementation et des normes en vigueur.

    Lien vers le détail du secteur d'activité "Recherche et enseignement"